hydroponie led

L’essentiel sur la culture hors sol

L’hydroponie ou la culture hors sol permet de faire pousser certaines plantes sans avoir à aménager un jardin ou un potager. Cette technique a rapidement séduit du fait d’un constant besoin de production sur un maximum de mètres carrés pour préserver les plantations des bactéries vivant dans la terre. Etant une procédure plus ou moins nouvelle à certains, il convient de se familiariser préalablement à ses enjeux avant de s’y initier.

La technique en elle-même

Auparavant pratiquée par les Aztèques, la culture hors-sol est une technique qui vise  à reposer les racines d’une plante dans un milieu reconstitué et détaché du sol. Pour ce faire, le tout se base sur un substrat inerte et stérile, à l’instar des billes d’argile ou de la laine de roche. Ce composant en question doit retenir les éléments nutritifs de l’eau tout en laissant passer suffisamment d’oxygène. Puisque le système n’exige pas de terre, il est donc capital que l’eau utilisée soit d’une bonne qualité.

Les missions du cultivateur consisteront à intégrer les nutriments nécessaires au développement de ses plantes dans ce substrat. Puisqu’il faudra isoler les plantations de la lumière du jour, plusieurs modèles de LED pour une horticulture growshop sont commercialisés sur le marché pour remplacer le rôle du soleil.

Les principaux avantages

Il importe avant tout de constater que les goûts des produits ne diffèrent pas de ceux des légumes en pleine terre. Mis à part ce détail, cultiver des plantes en hydroculture permet d’amoindrir la consommation d’eau et d’avoir un contrôle régulier sur la croissance des plantes. Par ailleurs, cela servira à minimiser les risques d’attaques de nuisibles et à bénéficier d’une meilleure maîtrise de la précocité. Toutes ces données donnent évidemment naissance à une récolte de bonne qualité.

D’un autre côté, il s’agit d’une technique écologique qui ne demandera que 70 et 90% d’eau comparée à une culture classique.

Parallèlement, puisque l’eau est pompée de façon permanente, la sécheresse n’est donc pas au programme. De cette façon, les souches dangereuses ne risquent pas de se développer dans une plantation hydroponique. Les insectes et les  autres parasites sont également bannis et ne viendront pas nuire à la culture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *