Qu’est-ce que la culture hydroponique ?

Les techniques de jardinage sont aussi nombreuses que diversifiées. Chacune d’entre elles dispose d’un fonctionnement bien particulier pour obtenir un rendement propre. Depuis des siècles, c’est la culture en terre qui était entièrement utilisée, mais depuis quelques années de nouvelles techniques de jardinage hors sol ont fait leur apparition. Parmi elles figure la culture hydroponique. Cette dernière est très ancienne et se base sur un principe de culture reposant uniquement sur l’eau. En  fait, c’est un mode de culture qui peut se faire en extérieur dans des serres

Historique de la culture hydroponique

La première idée de culture hors sol fut l’idée précurseur de la culture hydroponique. Elle fut émise par certains peuples vivants au Pérou sur les bords des Grands Lacs comme le Titicaca. En effet, ces peuples cultivaient leurs plantes au-dessus de l’eau et non pas en terre. La même idée fut pratiquée par le peuple aztèque qui cultivait lui aussi dans ses marécages. Cependant, la véritable origine de ce type de culture hydroponique comme le connaissent beaucoup de personnes aujourd’hui est importée d’Allemagne au 19e siècle lors de recherches sur la nourriture des plantes. Depuis ce jour, des essais réalisés par certains scientifiques ont prouvé l’efficacité de cette méthode de culture.

Une culture hors-sol

Apparue pour la première fois en Hollande, la culture hydroponique (article sympathique sur le potiblog.com) est une technique de jardinage qui se fait hors de la terre et effectuée dans des endroits fermés et indépendants comme les serres. En fait, au début elle fut pratiquée par les pays qui ne profitaient pas d’un certain ensoleillement. Ensuite, elle a fini par se développer et être adoptée par d’autres jardiniers d’autres pays. Étymologiquement, le mot se décompose en « hydro » qui signifie eau et « ponos » voulant dire travail. De ce fait, c’est une culture qui se base sur un travail par l’eau. En fait, c’est une technique qui fait en sorte de remplacer de la terre par un substrat inerte et stérile qui sera dissolu dans de l’eau. De ce fait, elle favorise l’hydroculture et remplace un peu la culture traditionnelle en terre. Par contre, le substrat qui sera mis dans l’eau pour être conduit au niveau des racines des plantes peut être soit des billes d’argile ou encore de la laine de roche

Avantages de la culture hydroponique

Contrairement à la culture en terre, la culture hydroponique facilite la croissance des plantes en ce sens où elle la protège contre tous les germes et insectes nocifs qui pourraient lui transmettre des maladies ou retarder son évolution. En effet, puisque les plantes sont dans un système où l’écoulement de l’eau est fermé et pompé en permanence, il y a toujours une eau neuve qui alimente les plantes. Par ailleurs, la culture hydroponique est toujours irriguée avec une consommation moyenne pouvant aller de 70 à 90 % d’eau, contrairement à la culture en terre qui subit des périodes de sécheresse. En outre, la culture hydroponique facilite la régulation de la culture en contrôlant la température, la chaleur, mais surtout le potentiel hydrogène et l’électro-conductivité de l’eau. D’un autre côté, la culture hydroponique est écologique et utilisée en horticulture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *