Jardin entretenu

Les bonnes pratiques pour l’entretien de son jardin

S’il est un plaisir de pouvoir recevoir un groupe d’amis ou de se prélasser dans un jardin bien entretenu, l’expérience peut vite tourner au vinaigre dans un espace qui semble à l’abandon.
Rassurez-vous, avec un peu de bon sens, d’organisation et quelques astuces, l’entretien de votre jardin deviendra vite pour vous une habitude plaisante bien loin des douze travaux d’Hercule.

La règle d’or : Ne pas se laisser dépasser.

Imaginez, vous venez de finir votre parterre de tulipes et de jacinthes, et profitez enfin de la douceur des premiers rayons de printemps pour bouquiner tranquillement à l’extérieur.
Vous êtes bien, détendu…
Quatre petites semaines plus tard, fort de cette belle expérience vous décidez de vous offrir une petite pause bien méritée.
Hélas, alors que les jeunes pousses de vos plants pointent vers un soleil au zénith, vous découvrez au sol tout un tas de minuscules mauvaises herbes prêtes à prendre leur revanche…

N’attendez pas pour entretenir votre massif, la nature risque d’aller très vite !

A ce stade un rapide et léger griffage de la terre avec un outil adéquat suffira à arracher les herbes folles qui ne demandent qu’à envahir l’espace dédié à vos plantes.
Par la suite, restez vigilant et motivez-vous en gardant en tête que le travail fait aujourd’hui n’est rien face à ce qui vous attend dans plusieurs jours !

Je dois vraiment passer mon temps à entretenir mon jardin ?

En un mot : non !

Et heureusement, les travaux déjà effectués méritent d’être préservés.
Avouons-le, ce qui sème la zizanie au jardin d’agrément comme au potager ce sont les adventices, c’est-à-dire les mauvaises herbes.
Pour les contenir, nous l’avons vu, il faut agir tôt, et pour éviter de recommencer toutes les deux semaines, couvrir le sol et utiliser des bordures est bien souvent très pratique.

Sans bordures vous serez débordés !

En délimitant les allées, les massifs et les plates-bandes, les bordures au potager sont essentielles pour définir des espaces et mettre en valeur votre travail.
Elles sont au potager ce que le soulignement est à l’écriture, et le cadre à la peinture.
Très souvent en partie enterrées, bordures de jardin sont un véritable obstacle aux racines potentiellement envahissantes.
Une fois bien enfoncées dans le sol, ni les racines traçantes d’orties, ni celles du tant redouté chiendent ne franchiront cette protection sans devoir la contourner pendant plusieurs mois.
Vous aurez alors tout le temps d’organiser le désherbage bisannuel de votre installation.

Le paillis c’est la vie !

Protéger sa terre cumule les bénéfices.

Après avoir effectué votre premier désherbage de saison, il est vivement conseillé de recouvrir votre sol d’une matière inerte (paille, feuilles mortes, foin…) qui permettra :

  • d’éviter une repousse trop rapide des mauvaises herbes.
  • de réduire de façon importante l’évaporation, et le travail d’arrosage.
  • de ne pas tasser le sol au risque d’en faire une surface à biner trop souvent.
  • de favoriser l’installation d’une microfaune utile au jardin.

Planification, réactivité, installations utiles, et méthodes de préventions sont là pour vous aider à entretenir votre jardin.
Alors pour qu’il soit un lieu agréable, restez vigilant à tout instant pour y travailler de temps en temps !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *